';

5 choses à faire (ou ne pas faire) si votre chat vous parait malade

« Véto c’est plus dur que médecine, parce que les animaux ils ne parlent pas ». Tout vétérinaire a entendu cette phrase plus de mille fois dans sa vie 😉
Et en effet, les animaux ne parlent pas (ou tout du moins nous ne les comprenons pas) mais rassurez-vous, nous ne sommes pas complètement devins, et il existe des signes qui nous aident.

Voici 5 petits conseils, choses à faire ou ne surtout pas faire (« Primum non nocere« , comme on l’enseigne depuis fort longtemps à tous les étudiants médecins et vétérinaires) si votre chat vous paraît malade.

***

1 – Quels signes doivent me faire penser que mon chat est malade ?

Contrairement à ce qu’on entend souvent, un chat ne fait pas la comédie, ne boude pas. Si votre chat vous paraît prostré dans un coin, amorphe, qu’il ne bouge pas, qu’il se plaint, qu’il n’a pas d’appétit, c’est probablement qu’il est malade. Des symptômes plus précis ne vous laissent en général aucun doute : diarrhées, vomissements, toux, éternuements, difficultés à uriner

2 – Que puis-je faire pour essayer d’évaluer l’état général de mon  chat ?

Souvent les gens appellent notre service d’urgences vétérinaires à domicile pour savoir ce qu’ils peuvent faire pour soigner leur animal. La réponse est le plus souvent « RIEN » !

En effet, on ne s’improvise pas vétérinaire et soigner à l’aveugle est périlleux. Votre rôle, et vous êtes le mieux placé pour cela puisque vous connaissez très bien votre chat, est de détecter à quel niveau d’urgence vétérinaire on a affaire.  Essayez de palper votre animal pour localiser une douleur ; une douleur marquée au niveau du ventre avec un abdomen tendu, peut faire penser à une obstruction urinaire qui est une urgence majeure chez le chat. De même une difficulté à respirer doit vous alerter. Essayez d’examiner si vous trouvez des traces de blessures, si votre chat sort…Proposez lui à manger, essayez de le stimuler et voyez comment il se comporte.

3 – Si je pense mon chat malade, seule la température rectale est un indicateur fiable

Il est temps ici de tordre le cou à une légende urbaine : si vous pensez que votre chat a de la fièvre, le seul moyen efficace de le savoir est de lui prendre la température à l’aide d’un thermomètre rectal (que tout propriétaire d’un animal de compagnie se doit d’avoir dans sa trousse de secours. Plus d’infos sur une trousse de secours idéale ici)

La température des oreilles, l’humidité ou la chaleur de la truffe, tous ces critères ne correspondent à rien ; un chat normotherme (c’est à dire avec une température corporelle normale) sera toujours plus chaud que vous puisque la température normale d’un chat est de 38,5°C.

4 – Si mon chat est malade, puis-je lui des donner des médicaments humains ?

Commençons par cela : il ne faut surtout pas donner de PARACETAMOL à un chat ! (©DOLIPRANE, ©DAFALGAN, ©EFFERALGAN etc..)

Oui les vétérinaires prescrivent des médicaments humais aux animaux, mais deux constats :

    • La posologie importe : il y a une différence de poids considérable entre un chat et un gars comme moi par exemple 😉 Ce n’est pas le produit qui fait le poison mais la dose comme dirait Paracelse !
  • Il existe des sensibilités particulières d’espèces, et la sensibilité du chat au paracétamol en est une.

Donc on ne le répètera jamais assez : pas de paracétamol chez le chat !

doliprane interdit aux chats
De manière général, évitez l’automédication ; le plus souvent vous risqueriez de faire plus de mal que de bien.
Si votre animal présente des symptômes digestifs (diarrhées, vomissements), mettez le à la diète 24h (le plus souvent cette diète règlera le problème, mais si ce n’est pas le cas ou en cas d’aggravation, il faudra consulter votre vétérinaire au plus vite).
Si vous observez des plaies, essayez de dégager les poils de la plaie (avec une paire de ciseaux) en prenant soin de ne pas couper la peau. Désinfecter les plaies à l’aide d’un antiseptique usuel (©BETADINE, ©HEXOMEDINE…)

A lire : Comment agir en cas de vomissements chez un chien ?

5 – Si votre chat est malade, appelez votre vétérinaire ou un vétérinaire de garde.

On voit de plus en plus de gens qui cherchent des informations sur les forums, sur internet. Nous mêmes, sur notre site, sur les réseaux sociaux, sommes très sollicités pour des conseils vétérinaires, alors que de toute évidence, la situation exige qu’un vétérinaire examine l’animal.

Sachez qu’il est hasardeux, voire impossible d’établir un diagnostic sans examiner l’animal au préalable, sans compter que c’est déontologiquement interdit (plus d’infos sur le code de déontologie des vétérinaires ici ) Le plus souvent les vétérinaires que vous sollciiterez sur les réseaux sociaux ne pourront vous donner de meilleur conseil que de consulter votre vétérinaire. Si ce dernier est fermé, contacter un vétérinaire de garde. Si vous n’en connaissez pas, et que votre chat est bien portant aujourd’hui, c’est le moment de vous renseigner sur la gestion des urgences vétérinaires dans votre ville. Dans la panique, ce sera toujours plus compliqué de trouver un numéro de téléphone. Si vous êtes en région parisienne, enregistrez notre numéro sur votre mobile en suivant ce lien ->https://www.vetalia.com/vcard_mac.php

***

Il existe plein de signes qui doivent vous faire penser que votre chat est malade. Votre rôle consistera à évaluer la gravité de la situation. Attention à l’automédication qui peut s’avérer très néfaste pour votre chat.
Ayez-toujours sur vous les coordonnées d’un vétérinaire de garde au cas où, et ne tardez pas à l’appeler en cas de doute.

A lire : 10 cas de figure qui doivent vous faire penser à une urgence vétérinaire

docteur christophe le dref

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008
Article rédigé par: Christophe
Date de publication: 12-08-2016