';

6 Conseils pour le 14 juillet

Certains animaux entrent dans des états de panique avancée lorsqu’ils entendent des bruits inhabituels, les chiens possèdent une ouïe bien plus développée que la notre ce qui peut renforcer leur sensibilité auditive. Orages, Feux d’artifices et Pétards sont particulièrement présents dans notre environnement l’été, voici 6 conseils pour gérer au mieux les phobies auditives de votre compagnon.

Habituez-le au bruit

Si l’écoute régulière de bruits de la vie courante devrait faire partie de l’éducation de tout chiot, ce n’est malheureusement pas toujours le cas. Une technique de désensibilisation au bruit est couramment utilisée, elle consiste à faire écouter au chien dés son plus jeune âge, des enregistrements de bruits potentiellement effrayants pour lui (feux d’artifices, pétards, orages…) en augmentant le temps d’écoute et le volume à chaque séance. Le chien va ainsi s’habituer progressivement et ne reconnaîtra plus ces sons comme une menace lorsqu’il les entendra pour de vrai.

Soyez vigilant

Un chien qui a peur peut avoir des réactions agressives et présenter alors un danger pour vous, pour votre entourage (morsures) ou pour lui-même (fugue). Surveillez donc bien les réactions de votre animal, tenez le en laisse, et faites attention à ses réactions en le manipulant.

Restez calme

À trop vouloir calmer, on renforce le stress et à l’inverse une réprimande ne serait pas comprise par votre animal. Le mieux est donc de garder un comportement naturel pour montrer à votre chien que rien d’extraordinaire n’est en train de se produire.

Occupez-le

Détournez au maximum son attention du bruit en jouant avec lui, en lui faisant éxécuter des instructions que vous lui avez apprises et en le récompensant avec une friandise quand il fait bien.

Limitez l’exposition

Si votre animal ne se calme pas, éloignez le calmement du bruit. Préparez-lui un endroit confortable, sombre, calme, exigu et isolé. L’envelopper dans une couverture ou lui laisser un vêtement portant votre odeur peut aussi l’aider.

Consultez si nécessaire

Un accompagnement médicamenteux (anxiolytiques, calmants, phytothérapie, homéopathie, diffuseurs d’hormones appaisantes…) et comportemental est toujours possible en cas d’anxiété extrême, consultez votre vétérinaire.

Retrouvez les conseils dans l’infographie ci-dessous :

conseils animal contre le bruit

Crédit Fotolia : #185143539 – Kira_Yan

Dr Cyril PORCHERON

N° Ordinal 22508 ONIRIS 2008 Vétérinaire Collaborateur depuis 2015 & Régulateur depuis 2018
Article rédigé par: Cyril PORCHERON
Date de publication: 29-06-2018