';

10 plantes toxiques à éviter pour votre animal de compagnie

Voici une liste non exhaustive de plantes à éviter pour votre animal de compagnie. Certaines peuvent être mortelles pour votre compagnon. N’hésitez pas à contacter dans les plus brefs délais votre vétérinaire s’il ingère une plante toxique ou s’il présente des symptômes d’intoxication.

1. La Fleur de Lune

Egalement appelée spathiphyllum, c’est une plante fréquente dans nos maisons à fleurs blanches, rouges ou vertes.
L’intoxication est due à l’ingestion ou le mâchonnement de la plante. La sève a des propriétés irritantes et toxiques.
Les symptômes observés sont la salivation, des vomissements voire de la diarrhée. Votre compagnon peut présenter des difficultés pour respirer ainsi que des problèmes rénaux. Les lésions peuvent être graves et apparaître jusqu’à 2 semaines après l’ingestion.

2. Le buis

Ce petit arbuste touffu est souvent présent dans les haies ou dans les bordures. Il présente un feuillage dense et persistant. Les fleurs sont blanches et sont regroupées en grappe.
Toutes les parties de la plante sont toxiques et l’intoxication se fait par ingestion. Le buis est amer ce qui fait que l’ingestion est régulièrement peu importante. Mais attention, la dose mortelle est assez faible ! Quelques grammes de feuilles peuvent suffirent pour provoquer la mort d’un petit chien.
Les symptômes peuvent apparaitre dès les premières heures. L’animal peut se mettre à vomir ou avoir de la diarrhée.  Lorsqu’il a ingéré une quantité plus importante, il peut sembler abattu, avoir des convulsions voire une paralysie.

3. Le cycas

Le cycas est présent dans nos jardins mais également en pot et ressemble à des petits palmiers. Les chiens s’intoxiquent plus fréquemment que les chats à cause des graines ou des feuilles. Elles contiennent des substances très toxiques pour le foie. La dose mortelle est très faible : il suffit de deux graines pour tuer un petit chien.
Les symptômes apparaissent de manière variable selon les individus : ils peuvent aller d’une heure après l’ingestion voire 2 à 3 jours. On note tout d’abord des signes digestifs (vomissements, diarrhées) puis nerveux (tremblements, faiblesse, trouble de la démarche). Les muqueuses peuvent apparaître jaunes.

Le pronostic est réservé voire sombre en fonction de l’atteinte du foie. Les chances de guérison dépendent en grande partie de la rapidité de l’intervention.

4. Le dieffenbachia

Le dieffenbachia est une plante ornementale très courante dans nos maisons. Le chat est plus sensible que le chien face à cette intoxication. Ils mâchonnent les tiges ou les feuilles, ou encore se lèchent le pelage après s’être frotté à la plante.

Le latex présent dans les tiges ainsi que les feuilles peuvent être caustiques et provoquer d’importantes douleurs buccales, une salivation, un gonflement de la langue et la gorge pouvant gêner la déglutition et la respiration. Des nausées, vomissements et des diarrhées peuvent être observées après une ingestion ou un léchage. Lorsque le latex est projeté dans l’œil, il peut entrainer une vive irritation pouvant aller jusqu’à l’ulcère.

5. Le ficus

Le ficus est une plante d’ornement fréquente dans nos maisons. Sa toxicité est liée à sa sève qui a des propriétés très irritantes.
Les symptômes présents sont des vomissements, des diarrhées, des irritations buccales et de la salivation. Une projection de la sève dans les yeux peut provoquer une atteinte de la cornée. Chez le chat, elle peut entraîner un gonflement de la face et une atteinte rénale.

6. Le lys

Le chat est la principale espèce concernée par l’intoxication aux lys : il lèche le pollen ou encore mâchonne l’ensemble de la plante. L’ingestion d’une seule feuille peut être malheureusement responsable de la mort du chat. Le chat se met régulièrement à vomir. Dans les cas graves, une insuffisance rénale est observée. Le pronostic s’assombrit en fonction de la gravité de l’insuffisance rénale.
Chez le chien, uniquement des signes gastro-intestinaux modérés sont observables.

7. Le muguet

Le muguet est une plante très toxique dans son intégralité mais c’est aussi le cas de l’eau du vase ! Les espèces concernées sont principalement les chats et les jeunes animaux.
Toutes les parties de la plante contiennent des substances irritantes pour le tube digestif donnant lieu à des vomissements, de la salivation et des diarrhées pouvant être hémorragiques. Le muguet contient également des substances toxiques pour le cœur.
Des troubles nerveux peuvent par la suite apparaître comme des convulsions, des mouvements incoordonnés ou encore des tremblements.

8. Le laurier rose

Le laurier rose est toxique dans son intégralité et l’intoxication survient généralement après ingestion. Les rongeurs y sont particulièrement friands. 2 à 3 feuilles suffisent pour tuer un chien d’une dizaine de kilo, 5 grammes pour un cobaye et 30 à 60 grammes pour un cheval ou un bovin.
Des vomissements sont présents quelques heures après l’ingestion et peuvent durer plusieurs jours. Des signes neurologiques peuvent suivre avec des pertes d’équilibre, des convulsions et des tremblements. Rapidement, l’animal tombe dans le coma menant à la mort.

9. L’hortensia

Toute la partie de l’hortensia est toxique pour nos animaux de compagnie et en particulier les bourgeons et les feuilles.
Les symptômes rencontrés sont de la salivation, des vomissements, des douleurs abdominales et de la diarrhée. Lors d’ingestion importante, des troubles cardiaques et nerveux peuvent apparaître.

10. Le gui

Les intoxications au gui ont surtout lieu durant les fêtes de fin d’année lorsque nos compagnons à quatre pattes ingèrent les baies.
Les signes cliniques apparaissent dans les heures qui suivent l’ingestion des baies et dépendent de la quantité ingérée. L’animal présente une importante salivation, des vomissements ainsi qu’une diarrhée parfois hémorragique. Des troubles neurologiques peuvent apparaître comme une démarche anormale, des mouvements non coordonnés, des troubles d’équilibre, une paralysie puis peut aller jusqu’au coma. Malheureusement, un ingestion importante de baies peut être mortelle.

N’hésitez pas à contacter rapidement un vétérinaire de garde au moindre doute. En cas de contact avec les yeux d’un produit irritant, rincez abondement la zone avec du sérum physiologique.

>> A lire : Les risques d’intoxications alimentaires chez le chien

Infographie plantes toxiques

L’urgence vétérinaire à Paris avec Vetalia

docteur christophe le dref

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008
Article rédigé par: admin
Date de publication: 24-03-2017