Le blog vétalia

mal_de_transport_du_chien
12fév
170117004

J’emmène mes animaux à la montagne

Emmener ses animaux en vacances nécessite plusieurs étapes de préparation pour que tout se passe bien et tout particulièrement lorsqu’il s’agit de la montagne. Randonnées, grands espaces et air pur plairont autant à votre animal qu’à vous et cela promet de bons moments pour toute la famille ! Pour que tout se passe pour le mieux, nous récapitulons les points importants qu’il vous faut régler avant votre départ.

 

1) Première étape : se renseigner sur l’hébergement

L’hébergement est le premier facteur qui déterminera l’endroit où vous irez. En effet, certains hébergements peuvent refuser catégoriquement les animaux, d’autres acceptent sous certaines conditions.

Il vous faudra sans doute payer un supplément pour permettre à votre animal d’arpenter fièrement le chalet que vous choisirez.

Certains hébergements peuvent éventuellement fixer un nombre maximum d’animaux autorisés ainsi qu’un poids maximum. Il y a des chances pour que votre choix soit davantage restreint si vous possédez un dogue allemand plutôt qu’un chihuahua…

De même, les chiens catégorisés seront moins facilement acceptés voire complètement interdits.

Enfin, pour partir en vacances (et ceci vaut pour tout type de vacances : montagne, mer…), n’oubliez pas de tenir à jour son vaccin antirabique, il vous sera presque automatiquement demandé.

 

2) Deuxième étape : préparer la valise de votre animal

Vous avez désormais choisi votre hébergement qui accepte votre compagnon, la date de départ est fixée, il ne reste plus que les derniers préparatifs !

Tout d’abord, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire surtout s’il s’agit de la période hivernale. Selon les races, les chiens sont plus ou moins sensibles au froid et à la neige.

Si votre compagnon  a les poils ras, il est judicieux de lui acheter un manteau.

Concernant les coussinets, tous les chiens ne sont là non plus pas égaux. Certains n’ont aucun souci à s’acclimater à la neige sous leurs pattes (même sans protection particulière) tandis que d’autres sont beaucoup plus fragiles. Pour ces derniers, il peut être intéressant de demander à votre vétérinaire si l’utilisation d’une solution tannante leur permettrait de courir sans problème dans la neige. Cette solution s’applique pendant deux semaines avant votre départ puis pendant toute la durée de votre séjour, en massant délicatement les coussinets afin d’optimiser ses performances.

Parfois, pour les chiens très sensibles, on peut trouver des bottines, ce qui protège complètement leurs coussinets, à la condition qu’ils les supportent (ce qui n’est pas toujours gagné !)

Dans la valise de votre toutou, pensez à prendre une bouteille homéotherme si vous songez à faire de longues randonnées en sa compagnie ainsi que des friandises.

Une trousse de secours peut également s’avérer très utile, s’il se coupe par exemple, prévoyez le nécessaire : bandages, désinfectants…

Pour les chiens à truffe dépigmentée, n’hésitez pas à appliquer de l’écran solaire.

Enfin, n’oubliez pas son carnet de santé pour faciliter une éventuelle visite chez le vétérinaire local en cas de problème, ni les munitions en sac à déjections pour respecter le site que vous visiterez.

 

3) Quelles activités sur place ?

Votre chien adorera sûrement courir dans ces grands espaces recouverts de neige (si la météo est en votre faveur !), et tout comme vous, profiter de l’air pur qu’offre la montagne en toute saison.

Cependant, sachez que les pistes de ski sont interdites aux animaux, il devra donc attendre sagement dans le chalet pendant ce temps.

En revanche, les nombreuses randonnées disponibles à tout niveau de difficulté vous permettront de profiter avec lui de ces moments de détente.

Attention cependant à ne lâcher votre chien que s’il a un très bon rappel, car vous risquez de croiser sur votre chemin des troupeaux d’animaux. Son excitation pourrait vite lui faire oublier son obéissance habituelle !

Surveillez-le en permanence surtout si vous remarquez qu’il a une fâcheuse tendance à manger de la neige ! Ne le laissez surtout pas faire car cela peut causer des troubles digestifs d’autant plus s’il y a du sel de déneigement. Il serait dommage de rendre visite au vétérinaire et de vous inquiéter à cause de ses vomissements ou diarrhées aiguës.

 

4) Et si c’est un chat ?

Chien ou chat, on a parfois du mal à s’en séparer pendant les vacances. Si vous souhaitez emmener votre chat, vous pouvez très bien l’embarquer avec vous également, il adorera surement les feux de cheminée sur le fauteuil du chalet.

Cependant, il faut minimiser son stress, d’autant plus s’il est de nature angoissée. De plus, il est fortement déconseillé de les faire sortir, en raison de la température, de la neige (dont ils n’ont pas forcément l’habitude) et des pistes de ski (il ne faudrait pas qu’ils aient l’idée d’y faire un tour !).

De nombreux propriétaires se demandent si l’altitude pose un problème. La réponse est non, hormis si votre chat souffre de difficultés respiratoires : dans ce cas, il vaut mieux le faire garder par un membre de votre famille ou un ami.   

 

Vous avez désormais toutes les clés en main pour partir sereinement avec votre cher compagnon. Si vous avez d’autres questions, parlez-en à votre vétérinaire qui saura vous conseiller comme vous le souhaitez.

Crédit Fotolia : #179532866 - Ermolaev Alexandr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

170117004

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>