';

A Pâques, le chocolat c’est pour les enfants, exclusivement !

En ce lundi de Pâques, nous ne pouvions échapper au traditionnel message de prudence envers le chocolat. Eh oui, beaucoup d’entre vous l’ignorent mais le chocolat est un toxique puissant chez le chien. Il peut dans certains cas s’avérer mortel.
A l’heure de cacher les oeufs dans le jardin, n’oubliez pas de relever précisément chaque position, afin que ce soit bien les enfants et pas les chiens qui trouvent le chocolat !

***

Pourquoi le chocolat est toxique ?

Le chocolat (en fait le cacao) contient une molécule particulièrement toxique chez le chien : la théobromine. Cette molécule qui s’apparente à la caféine est beaucoup moins bien métabolisée (éliminée) chez le chien que chez l’homme et les doses toxiques sont bien plus rapidement atteintes chez lui.

 

Comme on a coutume de le dire, c’est la dose et non le produit qui fait le poison ; ainsi le chocolat noir contenant plus de théobromine que le chocolat au lait, celui-ci est plus toxique. Le chien est de loin l’espèce la plus concernée par cette intoxication (la gourmandise est vilain défaut !) mais le chat ainsi que les NAC (Nouveau animaux de Compagnie) sont eux aussi exposés.

Quels sont les symptômes d’une intoxication au chocolat ?

Les effets d’une intoxication au chocolat peuvent apparaitre dans l’heure qui suit l’ingestion et jusqu’à plusieurs heures après. Les troubles liés à la toxicité de la théobromine sont le plus souvent d’ordre neurologique avec des tremblements et des symptômes qui peuvent aller jusqu’au coma, ainsi que des troubles cardiaques (tachycardie) provoquant une excitation anormale chez l’animal.

Les doses toxiques sont difficiles à évaluer en pratique car elles dépendent de la quantité de cacao, de la quantité de chocolat ingérée par l’animal.
Pour donner un ordre d’idée, on a coutume de dire qu’une tablette de 150g de chocolat noir peut être fatale pour un chien de 10 kg.
Globalement, pour le chocolat au lait, les doses toxiques se situent entre 100 et 250 g/kg et pour le chocolat noir entre 10 et 30 g/Kg.

Les cas d’intoxications vraies au chocolat restent rares ; le plus souvent l’ingestion massive de chocolat reste en deçà des doses toxiques ; cependant, le chocolat comportant des matières grasses en grande quantité, et ne rentrant habituellement pas dans le régime alimentaire de nos animaux de compagnie, des troubles digestifs seront quasiment systématiquement observés.

Que faire si mon animal a ingéré du chocolat ?

Il n’existe pas d’antidote à la théobromine. Néanmoins l’ingestion de chocolat, quelque soit la quantité ingérée, doit être considérée comme une urgence vétérinaire. Contactez au plus vite votre vétérinaire habituel ou le vétérinaire de garde si vous êtes en dehors des heures d’ouverture habituelles de la clinique.
Votre vétérinaire mettra en place des soins conservateurs et protecteurs et un traitement symptomatique en fonction des symptômes observés.
Le meilleur remède reste la prévention, et les 2 périodes particulièrement à risque que représentent les fêtes de Pâques et de Noël doivent vous faire redoubler de vigilance !

***

Si vous avez bien lu cet article, vous ne devriez plus être en situation de céder à la tentation de votre chien en lui octroyant, pour ce que vous pensiez être son plaisir, un petit morceau de chocolat de temps en temps !
Et le chocolat blanc allez-vous me dire ? Le chocolat blanc ne contient que très peu de théobromine et le risque toxique est quasiment nul ! Néanmoins, comme tout autre forme de chocolat, il s’agit d’un aliment extrêmement riche en graisses qui ne manquera pas d’occasionner des troubles digestifs.

Le Labrador chocolat, lui, n’est pas toxique pour l’homme !

En conclusion, la leçon de Pâques à retenir, est que le chocolat, sous toute ses formes, noir, blanc ou au lait, doit être définitivement proscrit chez votre animal de  compagnie ! On vous fait confiance ? Toute l’Equipe de Vetalia – vétérinaires à domicile – vous souhaite de Joyeuses Pâques !

A lire : Diarrhées du chien : quelles en sont les principales causes ?

Pour toutes urgences vétérinaires à Paris, contactez Vetalia au 01 40 40 01 02

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Article rédigé par: Christophe
Date de publication: 19-04-2014