Le blog vétalia

img_principale1-673x300
04fév
SG

Que faire quand mon chien/chat se gratte ?

Votre animal favori passe son temps à se gratter, vous entendez sans cesse le bruit  de sa patte sur le sol, pas d’inquiétude ! Que cela concerne  votre chien ou votre chat, nous allons vous donnez toutes les clés pour comprendre ce phénomène. Tout d’abord, sachez que si les séances de grattage de votre animal sont brèves et peu fréquentes, il n’y a sans doute pas de raison de s’inquiéter. En revanche, si ce grattage devient incessant, il est temps de soulager votre animal.

1. A-t-il forcément des puces ?

« Mon chien se gratte donc il a des puces » : voilà un raisonnement classique que vous avez peut être déjà eu, mais celui-ci est-il vraiment exact ?

Les puces sont en effet un des premiers diagnostic à envisager. Les piqûres de puces peuvent provoquer de vives démangeaisons, d’autant plus que certains animaux y sont allergiques. Si l’infestation est importante, vous pourrez observer de vous-mêmes la présence de puces ou de leurs déjections dans les poils de votre animal.

Dans ce cas, pour se débarrasser des puces sur le long terme, il convient de traiter régulièrement votre animal infesté, mais aussi tous les autres animaux du foyer avec un anti-puce. De plus, il faudra aussi traiter l'environnement lui-même (autrement dit votre maison) grâce à des sprays pulvérisés aux endroits de prédilection de votre compagnon préféré.

 

2. Il existe d’autres parasites externes pouvant être responsable de ces démangeaisons

Cependant, les puces ne sont pas les seules responsables à incriminer : un chien qui se gratte sans avoir de puces, c'est possible et c’est même très fréquent !

Si votre chat se lèche et se gratte de manière frénétique, il est possible qu'il soit porteur de parasites. Outre les puces, votre chat peut se faire piquer par des aoûtats. La gale des oreilles entraîne quant à elle des démangeaisons importantes localisées. Les parasites digestifs peuvent aussi causer un grattage intense surtout au niveau de l'arrière train.

De même chez le chien, la gale, les demodex ou encore les aoûtats constituent une des causes les plus fréquentes de démangeaisons. L’une d’elle est d’ailleurs typique chez nos amis canins et est connu sous le nom du « signe du traîneau » lorsque le chien avance en se frottant les fesses au sol.

 

3. Les allergies: une qutre possibilité

Si aucun parasite n’a été détecté sur votre animal, il va alors falloir envisager la piste allergique. En effet, le nombre d’allergies existantes chez nos carnivores domestiques augmente d’années en années. Nous avons déjà abordé l’allergie aux piqûres de puces, mais il y en a bien d’autres. 

L’allergie est en fait responsable de l’assèchement de la peau de votre chien mais peut aussi la rendre graisseuse. Votre animal peut souffrir d'une atopie, c'est-à-dire d'une prédisposition d'allergie aux acariens, pollens…

La plupart des allergies apparaissent chez les jeunes animaux entre 6 mois et 3 ans, soyez donc bien vigilants durant cette période. Les signes principaux peuvent aller de simples pertes de poils dues au léchage à des petites croûtes dans certains endroits du corps, mais aussi à des lésions de grattage à vif. Le diagnostic des allergies est plus difficile chez le chat que chez le chien.

Par ailleurs, la présence de croûtes ou de petites excroissances méritent une visite chez le vétérinaire, car elles peuvent traduire une dermatite miliaire (ou eczéma). Souvent localisée sur le dos, cette forme d’allergie nécessite un traitement anti-parasitaire

Enfin, la dermatite allergique de votre animal peut aussi être liée à une "allergie" alimentaire, c'est à dire qu'il est intolérant à certains composants de son alimentation…

 

4. Ne serait-ce pas lié à l’alimentation ?

Aujourd’hui, certaines gammes de croquettes sur le marché ne sont pas toujours adaptées à nos compagnons canin et félin et peuvent donc avoir un impact sur leur santé.

Si votre chien se gratte très fortement et est déjà vermifugé, il va falloir vous pencher sur la qualité de son alimentation, en particulier sur ses apports protéiques et glucidiques. En effet, des protéines de mauvaise qualité sont agressives pour la flore intestinale de votre animal, créant un syndrome d’hyperperméabilité intestinale. Elles sont  souvent issues de « viande et sous produits animaux » . Pour ce qui est des glucides, une quantité trop importante de céréales (> 33%) aura des conséquences similaires sur l’organisme de votre animal.

En effet, une majorité des croquettes présentes sur le marché, dont les grandes marques et autres croquettes industrielles, ne répondent pas aux besoins biologiques et naturels des chiens. Bien souvent les étiquettes de vos sacs de croquettes renferment des petits secrets dont vous n'avez pas pris conscience lors de votre achat, pensant acheter une marque de qualité pour sa santé.

De la même manière chez le chat, certaines démangeaisons, les pellicules ou la modification de l'allure du pelage peuvent venir d'une alimentation de mauvaise qualité. Ces allergies alimentaires peuvent se manifester sous la forme d’un « hotspot » c’est à dire d'une lésion apparue brutalement, rouge, suintante et sans poils.

 

5. Enfin, n’oubliez pas la piste comportementale !

Le grattage et/ou le léchage peuvent aussi révéler un stress et une anxiété chez votre animal, ce qui peut à terme entraîner une chute des poils. Cette réaction compulsive peut être apaisée en empêchant votre animal de se gratter par le biais de spray amers par exemple, mais il faudra tout de même traiter le fond du problème, c’est à dire l’anxiété ou l’ennui de votre compagnon. 


Vous l’avez compris, les causes de démangeaisons chez le chien et le chat sont multiples, n’hésitez donc pas à vous rendre chez votre vétérinaire traitant pour établir le bon diagnostic !

SG

Dr Sarah GALDIN

N° Ordre 16772 ENVL 2002 Vétérinaire Associée depuis 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>