';

Pourquoi mon chat bave ?

Vous pensiez avoir fait l’acquisition d’un chat et pourtant vous vous retrouvez avec des torrents de bave dignes d’un Dogue Allemand sur votre nouveau chemisier ? Pas de panique, on vous explique.

 

chat qui bave

 

La salive du chat joue un rôle prépondérant dans sa digestion ainsi que dans sa toilette, le léchage permettant non seulement une bonne hygiène, mais aussi une aide à la thermorégulation. En temps normal, contrairement au chien, le chat ne produit pas de filets de bave mais dans certaines situations, une surproduction de salive peut avoir lieu, au point de couler hors de la bouche. Cette hypersalivation peut être anodine dans certains cas et plus alarmante dans d’autres.

 

1. La salivation émotionnelle

Certains chats bavent de plaisir, par exemple lorsqu’ils se font caresser. D’autres salivent d’excitation dans l’attente de nourriture ou lorsque leur instinct de prédation reprend le dessus à la vue d’une proie potentielle. Le stress peut aussi être à l’origine d’une hypersalivation. Dans ces cas de figure, vous n’avez aucune inquiétude à avoir : supprimez la source de l’émotion et l’hypersalivation cessera.

 

2. Elimination d’une substance étrangère

Dans d’autres cas, votre chat peut saliver abondamment suite à l’ingestion d’un aliment dont au goût particulier (un médicament par exemple) ou bien d’un produit toxique ou irritant. Cela lui permet  de débarrasser son organisme au plus vite de cette substance étrangère. Produits ménagers, détergents, plantes toxiques, antiparasitaire appliqué en pipette que le chat lèche ensuite ou encore chenilles processionnaires sont les substances qui empoisonnent le plus fréquemment nos amis félins et d’autant plus les chatons qui ont tendance à goûter tout ce qu’ils découvrent.
Dans le cas d’un empoisonnement, n’essayez ni de faire vomir votre chat, ni de le faire boire mais contactez les urgences vétérinaires, en gardant si possible le produit en question. Un autre bon réflexe est d’appeler un des deux centres anti-poison animal en France, qui répondent à vos questions 24H/24 et 7j/7 (CNITV Lyon 04 78 87 10 40 ou CAPAE Ouest 02 40 68 77 40)

 

3. Gêne mécanique

Enfin, une gêne dans la bouche est également susceptible d’entraîner une hypersalivation:
          – corps étranger (par exemple: les épillets se logeant dans l’intérieur des joues sont fréquents), dans ce cas le chat se frotte la bouche et mâche dans le vide.
          – infection bucco-dentaire telle qu’une gingivite, un excès de tartre ou un ulcère buccal.
          – masse dans la bouche
          – douleur musculaire
…sont autant d’obstacles à une fermeture correcte de la bouche ce qui gêne la déglutition et de fait, entraîne une hypersalivation. Dans tous les cas, une diminution de la prise alimentaire vous mettra sur la piste et il sera urgent de consulter un vétérinaire.

 

4. Maladies extra-buccales

L’hypersalivation peut être un symptôme dans certains troubles neurologiques (épilepsie, encéphalite, rage ) ou digestifs (encéphalose hépatique) qu’il est urgent de traiter chez votre vétérinaire.

A lire : Gestes de manipulation et de contention du chat

Crédit Fotolia : #109723049- Schankz

Vetalia, service d’urgence vétérinaire à Paris

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Article rédigé par: Cyril PORCHERON
Date de publication: 17-08-2017