';

Nos 5 conseils vétérinaires pour le printemps

Ca ne se voit pas forcément trop ces derniers jours sur Paris mais c’est le printemps !!!
Qui dit printemps, dit beau temps, dit sorties pour nos compagnons à 4 pattes et tout un tas de petits problèmes spécifiques à cette saison.
Comme le dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir d’où ces 5 conseils vétérinaires pour les semaines à venir…entre autres 😉

cinq-conseils-veterinaires-pour-le-printemps

 

1 – On traite contre les puces et les tiques

Dès les beaux jours, les petites bêtes en tout genres reviennent : les puces (ça gratte mais c’est pas trop grave), les tiques (ça c’est plus grave parce que ça transmet une maladie grave : la piroplasmose ! Et au passage on n’oublie pas : on dit UNE tique !!! Un tic c’est autre chose, demandez à Vincent Lindon…).

Alors bien sûr le mieux est de penser à traiter préventivement nos animaux de compagnie et pour ce faire, plutôt que d’acheter n’importe quoi en grande surface, car il existe quantité de produits dits insecticides qui sont aussi efficaces que moi quand je m’essaie au grand-écart, faites confiance à votre vétérinaire habituel, c’est lui le mieux placé pour vous conseiller sur le meilleur traitement préventif.

Si vous êtes amenés à séjourner dans des zones où sévit la Leishmaniose (maladie assez sérieuse transmise par des moustiques répondant au doux patronyme de phlébotomes) il convient également de traiter préventivement vos chiens avec un collier adapté. (là encore demandez conseil à votre vétérinaire habituel)

Et puis tiens, tant qu’on y est ça fait longtemps que vous n’avez pas vermifugé votre animal non ? Pensez-y ? (Et là, seul le vétérinaire peut vous prescrire ce traitement, c’est la loi…)

2 – On prend soin du pelage  de son animal

urgence-veterinaire-chien-epilletSi vous avez suivi le conseil vétérinaire n°1, vous ne devriez pas trouver trop de petites bêtes dans la tonsure de votre animal de compagnie, néanmoins, on n’est jamais assez prudent !

Le mélange chaleur et humidité n’est jamais bon et vous risquez vite de tomber nez à nez  avec des asticots (beurk !) si vous ne prêtez pas assez attention à l’hygiène corporelle de votre animal en cette saison.

Les puces, et les tiques peuvent s’incruster chez votre compagnon de manière très discrète. Un examen minutieux du pelage de votre animal s’impose après chaque promenade. On fera bien attention entre les doigts et dans les oreilles où des épillets peuvent facilement se loger ; en progressant ils peuvent causer des dégâts rapidement. Qu’est-ce qu’un épillet, me direz-vous ? Un épillet c’est une petite herbe, un épi ; en botanique c’est l’organe de dissémination des graminées mais on va vous épargner ça ; une photo valant mieux que mille discours : un épillet c’est ça ! ——————————————–>

Alors pensez bien à inspecter,  étriller (coiffer avec une étrille, qu’on se comprenne bien !) et pourquoi pas tondre ? Les animaux à poils longs souffriront moins de la chaleur et on évitera ainsi tous les tracas décrits plus hauts.

3 – On fait attention dehors à tous les dangers

Alors normalement au printemps il faut beau ! Normalement…Et donc normalement c’est le moment où on va se promener avec son chien. Alors voilà c’est le printemps de tous les dangers ! Statistiquement c’est à cette saison qu’on observe le plus d’accidents pour les chiens (blessé par un bâton, coupure par tesson de verre, renversé par une voiture…on arrête là c’est pas réjouissant tout ça L ).

Attention, et on en a longuement parlé ici aux chenilles processionnaires qu’on rencontre désormais en région parisienne.

Faites également attention à ce que va pouvoir aller « chaparder » votre chien à droite à gauche, ce qui pourra être la cause de nombreux vomissements chez le chat ou le chien.

Ainsi, on ne le répètera jamais assez mais un chien se sort en laisse. S’il le faut, achetez vous une longe pour qu’il ait plus de liberté mais il est impératif de garder son chien en laisse si on veut éviter les accidents.

Attention aussi à la chaleur (si si au printemps il peut faire chaud !). N’oubliez pas que les chiens craignent énormément la chaleur ! Alors on ne laisse pas son chien dans la voiture, même la vitre entr’ouverte, même pour 10 minutes et si on doit faire une grande sortie, on préfère les heures fraiches : début de journée, fin de journée, mais surtout pas en plein cagnard !

4- On fait attention dans la maison à tous les dangers

Après le conseil vétérinaire n°3, on pourrait vite être tenté de rester à la maison !

Il n’en est rien. Déjà parce que vos compagnons comme vous ont besoin de sorties et que la maison n’est pas exempte de tous les dangers. Mais alors allez-vous me dire : Vivement l’hiver ?!

Non, à la maison il s’agit de faire très attention à la chaleur également pour les mêmes raisons que plus haut. Assurez vous que vos animaux ont à boire à volonté si vous devez vous absenter plusieurs heures.

Par ailleurs pour celles et ceux qui vivent en appartement, n’oubliez pas que vos chats n’ont pour la plupart pas conscience du vide et qu’une fenêtre ouverte est un risque important de voir votre chat passer par dessus. Si vous habitez en étages, pensez à grillager les fenêtres ou à laisser votre chat dans une autre pièce.

Hélas à Paris, dès que les beaux jours arrivent, les chats dits « parachutistes » sont un des premiers  motifs de consultation d’urgences vétérinaires à domicile de notre service Vetalia et nos vétérinaires de garde sont très souvent sollicités.

  A propos de vétérinaire de garde, un des meilleurs conseils en cette saison est d’anticiper : Renseignez vous sur le vétérinaire de garde dans votre secteur et pourquoi ne pas, tout simplement, si vous habitez en région parisienne bien sûr (on ne se déplace pas encore jusqu’à Troyes…) enregistrer notre V-Card dans vos contacts ?

5 –  On s’assure que les papiers du chien ou du chat sont bien à jour et on prépare les vacances !

Si vous avez respecté les 4 premiers conseils vétérinaires, le conseil n°5 ne sera qu’une formalité ! D’ailleurs c’est le conseil « formalités ».
Comme on l’a dit plus haut, la chaleur, les sorties sont autant de risques accrus de voir son chien se sauver (pour aller voir les filles, bien évidemment) mais aussi votre chat.

S’ils se sauvent et que quelqu’un le(s) retrouve, son premier réflexe sera probablement de l’emmener dans une clinique vétérinaire pour savoir s’il appartient à quelqu’un. Normalement votre animal est identifié ! D’une part parce que vous l’aimez trop pour vouloir le perdre mais surtout parce que c’est désormais obligatoire ! S’il est identifié, on retrouvera facilement son propriétaire inscrit sur la carte d’identification

Mais ! (Et oui il y a toujours un MAIS hélas) Mais, si vous avez déménagé ou si vous êtes un deuxième ou troisième propriétaire et que la carte n’a pas été mise à jour, on ne saura hélas pas vous retrouver.
Aussi pensez toujours à vous assurer que les coordonnés du propriétaire (c’est à dire vous) qui figurent sur la carte sont bien à jour ! C’est important car beaucoup oublient et on ne peut dans ces cas là pas retrouver les propriétaires.

Nous rappelons ici à toute fins utiles que la puce électronique est une puce d’identification et non une puce GPS qui permettrait de géolocaliser votre animal (même si désormais ce type de collier GPS existe)

Et puis parce que le printemps est la promesse de l’été, et puis parce qu’on n’a pas évoqué que des choses gaies dans cet article, on vous propose de finir sur une note joyeuse en évoquant la perspective des vacances ! Si vous comptez voyagez avec votre compagnon, assurez-vous qu’il est bien à jour de ses vaccins, idem si vous souhaitez le faire garder en pension.

Si vous souhaitez l’emmener avec vous renseignez vous sur les conditions ; s’il doit voyager en voiture, parlez en avec votre vétérinaire qui vous prescrira des médicaments contre le mal des transports par exemple.

Bref, anticipez aussi les vacances de votre compagnon. Retrouvez plein de conseils pratiques pour les vacances dans notre rubrique Guide Pratique : https://www.vetalia.com/conseil/guide-sos-veterinaire/

Si vous êtes arrivés au bout de ce long article c’est que le printemps est presque fini !
N’oubliez pas d’appliquer à la lettre ces 5 conseils vétérinaires pour le printemps.

Si vous avez aimez, n’hésitez pas à le partager avec d’autres amis des bêtes et surtout n’hésitez pas à nous poser des questions si vous en avez.

A très bientôt !

  • A lire : Diarrhées du chien : quelles en sont les principales causes ?
  • docteur christophe le dref

    Dr Christophe LE DREF

    Co-Fondateur de Vetalia
    N°Ordre 18384
    Président de l'AVAD
    ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    *

    Article rédigé par: Christophe
    Date de publication: 13-05-2016