';

L’oedème de Quincke

Assez fréquents à l’arrivée des beaux jours, les oedèmes de Quincke sont les manifestations cutanées d’une réaction allergique : il s’agit souvent d’une réaction à une piqûre d’insecte.

La face de l’animal présente de manière brutale une tuméfaction importante souvent localisée au niveau des babines, des paupières et des oreilles. Des cloques peuvent également apparaître sur la peau (et s’étendre d’ailleurs à tout le corps, on parle alors d’urticaire géante.)
Bien qu’impressionnants, ces oedèmes sont en général bénins et rétrocèdent le plus souvent spontanément. Néanmoins, on risque toujours un oedème laryngé qui pourrait occasionner des troubles respiratoires et on préfère mettre en place des mesures préventives.

Le geste utile

Le mieux est de consulter dès que possible.  En cas de gêne respiratoire (respiration bruyante par exemple), le degré d’urgence est plus important. N’hésitez pas à contacter votre vétérinaire habituel ou un vétérinaire de garde en l’absence de celui-ci.

docteur christophe le dref

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008
Article rédigé par: admin
Date de publication: 26-08-2013