';

Alerte à la chenille !

La chenille processionnaire bientôt à Paris ?

Pour beaucoup de propriétaires d'animaux de compagnie en région parisienne, les dangers liés aux chenilles processionnaires du pin sont peu connus. En effet celles-ci semblent peu présentes en Ile de France mais pour combien de temps encore ? La faute au réchauffement climatique ! Quels sont les dangers pour nos animaux (et pour nous même) ?

***

Les chenilles processionnaires du pin, c'est quoi ?

La chenille processionnaire du pin, connue également sous le nom de "Bombyx du pin", est un insecte défoliateur présent dans tous les pays du pourtour méditerranéen. Elle peut cependant être observée dans d'autres régions.

Dès la sortie de terre (en général lors de l'été), l'adulte (papillon) va gagner un emplacement proche où aura lieu le déploiement de ses ailes. Puis le mâle et la femelle s'accouplent. Au bout de quelques heures la femelle pond. Cette ponte se fait de préférence dans les pins. La ponte a la forme d'un manchon de 5 cm; elle se fait entre 2 aiguilles de pins. Le manchon contient de 70 à 240 oeufs. Dans la nuit qui suit la ponte, mâles et femelles vont mourir.

L'éclosion des oeufs a lieu entre 32 et 38 jours plus tard. Dès l'éclosion, les jeunes chenilles ont un comportement grégaire qui va se prolonger tout au long de leur 5 stades de vie successifs.

Dès l'arrivée du froid, les chenilles tissent un cocon de soie appelé nid d'hiver.

La procession de nymphose (le stade ultime de la chenille) marque la fin de la phase de vie aérienne du cycle. Elle est à l'origine du nom de l'insecte  et a lieu généralement de février à mai. Lorsque la procession parvient à un endroit où le terrain est à la fois ensoleillé et meuble, l'ensemble des chenilles s'enterre. C'est alors que débute la phase souterraine du cycle qui peut durer de quelques jours à plusieurs années en fonction des conditions climatiques et dont la fin sera marquée par l'émergence des adultes entre le 15 mai et le 15 octobre en fonction des climats.

chenilles-processionnaires-urgence-veterinaire

La chenille processionnaire du Pin est donc le stade larvaire d'un papillon de la famille des Lepidoptères qui se nourrit d'aiguille de pin d'où les effets dévastateurs sur le paysage et dont l'organe de défense principal et efficace (d'où sa prolifération massive) est la soie urticante dont la larve se dote peu de temps après sa naissance.

Pourquoi et comment la processionnaire du pin se rapproche de nos régions ?

Le développement larvaire de la chenille processionnaire du pin a lieu pendant l’hiver, elle est donc particulièrement sensible aux variations même minimes des températures hivernales.
Ainsi, si la température descend en dessous de -16°C, toutes les chenilles meurent. De même, il faut que la température du nid soit au dessus de 9°C dans la journée, et que la nuit suivante la température de l’air soit supérieure à 0°C pour que les chenilles puissent quitter le nid et s’alimenter. Si une de ces deux conditions n’est pas remplie, la famine survient et les chenilles périssent.
La communauté scientifique s’accorde à dire que le réchauffement climatique est bien réel, on constate notamment une augmentation des températures hivernales. La processionnaire du pin a ainsi progressé de 55 km vers le nord depuis 1996 dépassant largement son aire de répartition habituelle à savoir le bassin méditerranéen. On comprend bien que la disparition des températures défavorables au développement de la processionnaire a favorisé sa progression en latitude (vers le nord de la France) mais aussi en altitude (dans les Alpes, les Pyrénées et le Massif central).

Une équipe de l’INRA d’Orléans prévoit, sous l’hypothèse du scénario climatique le moins pessimiste, une arrivée de la chenille processionnaire dans Paris intra-muros d’ici 2025.

urgence-chenilles-processionnaire-carte

Quel danger pour les animaux de compagnie ?

Quelques semaines après son éclosion, la chenille processionnaire se dote de soies urticantes, ces petits "picots" bien reconnaissables. Celles-ci sont hautement néfastes pour quiconque entre en contact direct avec elles. Elles se fixent à la manière d'un harpon sur la peau, les yeux, pénètrent dans les voies respiratoires, s'accrochent à la langue et libèrent au passage une protéine hautement toxique appelée thaumétopoéine.

danger-chenille-urgence-chien

 

Les jeunes chiens, peu méfiants sont les principales victimes, mais tous les animaux peuvent être touchés par ce fléau, en particulier les ruminants (vaches, moutons…) et les chevaux qui se contaminent en broutant l'herbe. Les conséquences peuvent être terribles. L’inflammation et l’œdème de la langue ou de la muqueuse buccale résultants peuvent les empêcher de se nourrir ou de s’abreuver. L’envenimation peut aller jusqu’à des gangrènes sur toute la région buccale. Les ablations de la langue ne sont pas rares dans ce cas et il n'y a parfois malheureusement aucune autre issue possible que d' abréger les souffrances de l'animal en l'absence de traitement spécifique possible.

***

Les chenilles processionnaires représentent donc un danger important notamment en terme de santé vétérinaire. L'envenimation par les chenilles représente une réelle urgence vétérinaire et il est important de contacter un vétérinaire de garde dès qu'un contact avec une chenille est observé. Des mesures préventives doivent être mises en place pour éviter la prolifération de ces chenilles dans votre environnement. En cas de promenade en zone touchée et pendant les périodes dangereuses notamment (février à mai), il convient d'être particulièrement vigilant (tenir son animal en laisse).

A tous les propriétaires de chiens et chats de la région parisienne : méfiance car ce risque n'est plus l'apanage des régions  du pourtour méditerranéen.

 

A lire : Fin de vie : quand faut-il décider de faire « piquer » son chien ?

Pour toutes urgences vétérinaires à Paris, contactez Vetalia au 01 40 40 01 02

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008

Commentaires (6)Poster un commentaire >

  1. Ils ont de la chenille de ce genre là où j'habite. Ils sont terribles! Je les déteste avec tout mon cœur mais je ne sais pas me débarrasser de ces choses! Ils m'infligent continuellement!!

    Jacques Moreau |  http://www.hopitalveterinairevictoria.com/fr/ 

    Commentaire posté par Jacques Moreau
  2. J’ai vu une grosse chenille dans mon jardin, elle ressemblait à une chenille processionnaire, est-ce possible en cette saison ? Mon chat a failli mourir en mai et en plus il vient de sortir. Je suis inquiète. Cordialement

    Commentaire posté par ROMERO
    1. Christophe

      Bonjour Madame,

      Difficile de vous répondre, cela dépend d’où vous habitez ? Mais cela parait en effet possible. Soyez vigilante ! Bien cordialement.

      Commentaire posté par Christophe
  3. A l’Epine sur l’île de Noirmoutier. La semaine dernière donc debut Novembre, une invasion de chenilles processionnaires traversait les rues. Après avoir appelé le service technique de la mairie( 2 fois) il sont venu enlever les cocons mais sans nettoyer la rue est-ce suffisant? J’ai peur quand je promène mon chien.

    Commentaire posté par Gardan Agnes
    1. Christophe

      Normalement oui. Restez vigilante tout de même 😉

      Commentaire posté par Christophe
  4. Erreur sur le mois ce n’est pas novembre mais décembre

    Commentaire posté par Gardan Agnes

Les commentaires sont fermés.

Article rédigé par: admin
Date de publication: 14-04-2014