';

5 comportements anormaux chez le chat

Les chats, comme les chiens, ne simulent pas, ils ne s’écoutent pas, ne demandent pas un arrêt maladie pour un oui ou pour un non, eux !

Quand ils sont malades, ils nous le font savoir ! Et s’ils nous le font savoir c’est qu’ils sont malades !
Dans ces cas-là, on aimerait qu’ils nous parlent, qu’ils nous disent, ce qui ne va pas, où ils ont mal.
Mais c’est par leur changement de comportement que les chats nous le font savoir.

Quels sont les principaux changements dans le comportement d’un chat qui doivent nous alerter ?

***

1 – Mon chat ne mange pas

La baisse ou la perte d’appétit est parfois, souvent même, le signe qu’un chat est malade. Il arrive bien sûr qu’un chat n’ait pas faim (par exemple lorsqu’il fait très chaud), mais cela ne dure pas très longtemps en général. Ainsi, quand un chat ne mange pas, au delà de 48h maximum, il est recommandé de consulter un vétérinaire. Il ne s’agit pas d’une urgence vétérinaire pour autant mais rien ne sert de laisser trainer.
Une petite astuce, pour juger l’appétit de votre chat, quand il semble ne pas vouloir manger, proposez lui quelque chose qu’il aime par dessus tout et qu’il n’a pas souvent l’habitude de manger. S’il refuse même ce met, une consultation vétérinaire s’impose.

2 – Mon chat reste prostré

Un chat qui reste couché, qui ne bouge pas, qui de surcroit vous semble chaud a toucher (attention néanmoins cette notion est très subjective), est un signe qui doit vous alerter.
Bien sûr depuis Les Nuls l’Emission, on le sait que « les chats c’est vraiment des branleurs » (juste pour le plaisir on remet ici une vidéo qui nous a tant fait marrer dans notre enfance) mais quand même, quand toute la journée votre chat semble amorphe et reste figé dans la même position, c’est le plus souvent qu’il ne va pas bien. Ne tardez pas à le montrer à votre vétérinaire

3 – Mon chat va à la litière en permanence

On en parle souvent ici, mais on ne le dira sûrement jamais assez ! Un chat qui va à la litière en permanence et semble avoir du mal à uriner est un cas d’urgence vétérinaire majeur ! Consulter votre vétérinaire immédiatement ou un vétérinaire de garde si votre clinique vétérinaire est fermée, si on est dimanche par exemple.
Ce comportement urinaire anormal peut également s’observer chez la femelle, souvent le signe d’une cystite. Il s’agit moins d’une urgence vétérinaire chez la femelle que chez le mâle mais cela nécessite néanmoins une prise en charge rapide auprès de votre vétérinaire, ne serait-ce que pour soulager votre animal. Qui a déjà eu une cystite, une fois dans sa vie, ne laissera jamais son chat patienter face à la douleur…

A lire :Comment agir en cas de vomissements chez un chien

4 – Mon chat a du mal à respirer

Si votre chat se met à respirer vite et fort, gueule ouverte, il s’agit d’une urgence vétérinaire majeure également. Ce comportement respiratoire est parfois difficile à objectiver et peut parfois être juste confondu avec une augmentation de la fréquence respiratoire (à cause d’un effort, d’un stress ou d’une fièvre par exemple).
L’asthme félin, mais également des troubles cardio-pulmonaires peuvent être à l’origine de ces comportements anormaux. Consulter votre vétérinaire sans attendre.

5 – Mon chat se plaint

Un chat qui se plaint est le plus souvent un chat qui a mal et/ou qui n’est pas bien. Vous pouvez toujours essayer de localiser l’origine de la douleur, mais ça n’est pas toujours évident et surtout ça ne sert souvent pas à grand-chose d’autre dans un premier temps que de faire souffrir encore plus votre compagnon. Des plaies, des traumatismes musculaires ou ostéo-articulaires peuvent être à l’origine de ce type de plaintes, mais bien d’autres causes encore (par exemple comme décrit un peu plus haut, un chat qui a du mal à uriner, va présenter des signes de plainte à cause de la douleur liée aux efforts pour uriner et à l’inflammation du tractus urinaire.)
Si votre chat se plaint, ne tardez pas à l’emmener chez votre vétérinaire.

Une petite précision, car nous avons souvent le cas en urgence vétérinaire à Paris, une jeune chatte qui se plaint, se frotte l’arrière train ou le relève, qui cherche votre contact, etc est plus souvent une chatte en chaleur* qu’une chatte qui souffre, pensez-y 😉
* chez la chatte, le terme de « chaleurs » désigne la période du cycle sexuel pendant laquelle la chatte accepte le coït et où elle est fécondable (il s’agit de « l’oestrus »).

***

Cette liste de modifications comportementales est loin d’être exhaustive, mais le message à retenir, est qu’un chat possède plein de manières de vous faire savoir qu’il est malade. Soyez à l’écoute de votre compagnon et en cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire, parce que, ne l’oubliez pas, « Vétérinaire c’est plus dur que Médecine, parce que les animaux, ils ne parlent pas » ! Ainsi votre vétérinaire, au cours de ses longues et difficiles études (bon ok parfois il a fait la fête on peut l’avouer !), a appris à reconnaître et décrypter tous ces signaux !

 

 

A lire :Que faire en cas de fièvre chez le chat ?

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Article rédigé par: Christophe
Date de publication: 09-09-2016