Le blog vétalia

chien-urgences-veterinaires-vomissements
16avr
26168602_157367944888396_1061204472884012877_n

Que faire quand mon chien tousse ?

Le chien, comme l’homme, peut tousser. C’est un réflexe normal et bénin de protection de l’organisme. Mais cette toux ne doit pas être ni trop puissante, ni persister trop longtemps. Nous vous expliquons dans cet article les différentes causes possibles de toux chez le chien et comment réagir dans chacun des cas.

 

 

1. Les causes de toux chez le chien

Votre chien tousse, mais les causes peuvent être très variées.

La toux de votre chien est sèche ? Il tousse lorsqu’il tire sur sa laisse ou lorsqu’il joue et est tout excité ? Il faut savoir que les races de chiens de petites tailles comme les Yorkshires ou les Bichons sont particulièrement sensibles, leur trachée pouvant être plus fragile et donc facilement sujette à des collapsus. En effet, les anneaux qui constituent la trachée peuvent s’affaisser sous la pression et empêcher le passage de l’air. Cela gêne votre animal et il se met à tousser. Cette toux est donc assez sonore et peut être inquiétante chez les petits chiens.

Les animaux en surpoids peuvent aussi être sujet à des collapsus trachéaux. Dans tous les cas, nous vous conseillons d’utiliser un harnais lorsque vous promenez votre animal : cela permet de s’affranchir de la pression exercée sur le cou de votre chien en cas de traction de sa part et de prévenir ces problèmes.

Si maintenant la toux est chronique et n'apparaît pas à des moments précis comme précédemment, elle peut être due à un environnement irritant comme la fumée de cigarette ou la poussière. Ce type de toux se traite facilement mais il faut bien penser à changer l’environnement dans lequel vit l’animal.

La toux peut être d’origine infectieuse ou parasitaire. Elle est provoquée par une bactérie ou un virus et peut être responsable de fortes fièvre et d’une toux grasse, c’est-à-dire avec production de mucus. L’animal s’épuise en tentant d’évacuer ce mucus produit dans ses bronches pour lutter contre l’infection. Des parasites ou des champignons peuvent aussi s’installer dans l’appareil respiratoire de votre animal et causer la toux ainsi que d’autres complications graves. Il est indispensable de vermifuger régulièrement son chien, dès son plus jeune âge.

Par ailleurs, la « toux du chenil », toux infectieuse très connue et très contagieuse. Des vaccins existent pour lutter contre ce syndrome et sont parfois obligatoires pour se rendre dans des compétitions ou réunions canines, pensez à vous renseigner à l’avance.

Enfin, chez les chiens âgés, des problèmes cardiaques ou pulmonaires s’installent souvent. La toux peut être discrète mais peut cacher une pathologie plus grave. Pensez à faire des contrôles gériatriques régulièrement lorsque votre chien vieillit. Par exemple, les Cavaliers King Charles sont prédisposés à des maladies cardiovasculaires dues à la dégénérescence des valvules du cœur, qui ne fonctionnent alors plus correctement. Ces problèmes cardiaques entraînent de la toux lorsque la situation atteint un stade critique, pensez à consulter rapidement un vétérinaire dans ce cas-là.

 

2. Comment identifier la cause de la toux ?

Puisque les causes de toux chez le chien sont nombreuses, pour connaitre précisément son origine, votre vétérinaire devra réaliser certains examens complémentaires. Tout d’abord, il prendra en compte le mode de vie de votre toutou ainsi que son profil : âge, race, poids, antécédents.

L’examen radiologique du thorax est le plus souvent le premier examen complémentaire pratiqué par les vétérinaires, il permet de voir très rapidement si la trachée est obstruée mais aussi d’identifier d’éventuelles lésions pulmonaires, de les caractériser et d’observer le cœur de votre chien. Une endoscopie bronchique permet d’aller voir ce qu’il se passe dans l’appareil respiratoire profond de votre animal, si la toux n’est pas due à une gêne superficielle par exemple (trachée irritée). Cet examen peut être accompagné d’un rinçage trachéo-bronchique afin de récolter des sécrétions et de pratiquer des analyses supplémentaires pour identifier les éventuels bactéries pathogènes présentes chez votre animal. En fonction des cas, de nombreux autres examens peuvent être pratiqués par votre vétérinaire comme une prise de sang, une échographie cardiaque, un scanner ou une IRM.

Pour aider au mieux votre vétérinaire dans son diagnostic, essayez d’être le plus précis possible lorsque vous décrivez la toux de votre animal : depuis quand tousse-t-il ? à quel moment de la journée ? Est-ce une toux sèche ou grasse ? Respire-t-il normalement ? etc… Si vous craignez de ne pas réussir à bien décrire la toux, n’hésitez pas à filmer votre animal lorsqu’il tousse et à montrer ces vidéos à votre vétérinaire. Un diagnostic précis est indispensable à la mise en place d’un traitement adapté à votre animal.

 

Vous l’avez compris, la toux de votre chien peut avoir de nombreuses explications, plus ou moins graves. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire qui saura évaluer la situation.

 

Crédit Fotolia : #11060792 - Wanja Jacob

26168602_157367944888396_1061204472884012877_n

Dr Cyril PORCHERON

N° Ordinal 22508 ONIRIS 2008 Vétérinaire Collaborateur depuis 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>