Le blog vétalia

fievre-chat-urgence-veterinaire
15juil
veterinaire-de-garde-le-dref

Que faire en cas de fièvre chez le chat ?

Comme nous l’avons vu récemment dans cet article, la fièvre est un motif fréquent de consultation en urgence vétérinaire. Celle-ci n’est pas forcément décelée par le propriétaire mais les motifs d’appels fréquents sont, un chat prostré, abattu, qui ne mange pas…

Chez le chat la température normale se situe aux alentours de 38,5°C.

La température normale d’un chat est de 38,5°C ; on parle de fièvre au-delà de 39°C. On a souvent tendance à confondre les termes "fièvre" et "hyperthermie". Il y a cependant une différence entre les deux. La fièvre (on parle de pyrexie) est un processus de réaction de l’organisme (dont le point de départ se situe dans l’hypothalamus, une zone du cerveau) alors que l’hyperthermie est une réaction secondaire à une accumulation de chaleur extérieure (exercice physique, forte chaleurs, etc).

L’hyperthermie chez le chat est le plus souvent d’origine infectieuse.

Les causes de fièvre chez le chat sont nombreuses et variées. Néanmoins dans la grande majorité des cas – 60% – il s’agit d’un processus infectieux (contrairement aux chiens chez qui les causes infectieuses ne représentent que 18% des cas et chez qui les causes dysimmunitaires prédominent).

Sans vouloir ici lister toutes les causes infectieuses possibles, on va citer en priorité les causes bactériennes, suite par exemple à un abcès de morsure et/ou griffure, qu’on va fréquemment rencontrer en urgence, la victime idéale étant le chat qui sort.

Citons également les causes infectieuses virales (Leucose féline, SIDA du chat), fongiques (champignons), parasitaires (toxoplasmose).

De manière plus marginale, la fièvre chez le chat peut être liée à des causes dysimmunitaires, paranéoplasiques (cancer) ou diverses (on pense par exemple au complexe gingivo-stomatite).

Il ne faut surtout pas donner de ©DOLIPRANE à un chat.

En cas de suspicion de fièvre chez le chat, le premier réflexe à avoir est de s’en assurer !

museau-chat-urgence-veterinaireLa truffe d'un chat, sèche ou humide, chaude ou froide, n'est pas un bon indicateur de sa température coporelle !

Les signes qui peuvent alerter sont une perte d’appétit, un manque d’entrain pouvant aller jusqu’à la prostration, une sensation de chaleur au toucher ; attention néanmoins  à ce dernier paramètre, forcément subjectif, puisqu’à l’état normal un chat est plus chaud que nous (38,5°C vs 37,2°C pour l’humain). On entend souvent  des histoires de truffe sèche ou humide, froide ou chaude…Ces critères sont à remiser au rayon des croyances et la seule manière de savoir si votre chat à de la fièvre, est de lui mesurer, par voir rectale, avec un thermomètre. Nous vous rappelons, comme nous l’écrivions dans cet article http://www.vetalia.com/top-10-des-elements-a-avoir-dans-sa-trousse-de-secours-veterinaire/, que cet ustensile doit faire partie de votre trousse d’urgence vétérinaire !

N’oubliez pas d’appliquer sur l’embout un peu de vaseline pour éviter de faire souffrir inutilement votre chat.
En cas de fièvre avérée, une consultation d’urgence chez votre vétérinaire s’impose, ou chez un vétérinaire de garde si ce dernier est fermé.

Attention à l’automédication ! Ne surtout pas donner de ©DOLIPRANE à un chat (ou toute autre médicament à base de Paracétamol) qui est très rapidement toxique, voire mortel chez le chat. Comme ce médicament est assez inoffensif chez l’homme et que nous sommes habitués à en prendre pour nous et également à en donner à nos enfants, voire nos nourrissons, les propriétaires de chat ont vite fait d’en faire avaler à leur animal, pensant bien faire.

De manière général, demandez toujours conseil à votre vétérinaire avant d’administrer un quelconque médicament.

La fièvre chez le chat est donc une cause fréquente de consultation vétérinaire, particulièrement en urgence. Le plus souvent celle-ci est liée à une cause infectieuse. Le premier geste doit être celui de confirmer la fièvre en la mesurant avec un thermomètre, puis de consulter votre vétérinaire et ne surtout pas donner de ©DOLIPRANE.

Si vous connaissez des gens qui ont chez eux, un chat et du ©DOLIPRANE, n’hésitez pas à partager cette info ;-)
Si vous avez des questions, des suggestions, des précisions, ce blog est fait pour vous, n’hésitez pas à laisser des commentaires en dessous, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Références : Origines de la fièvre chez le chien et le chat. Marie Vagney, Élodie Darnis, Juan Hernandez. In Le Point Vétérinaire N°349 du 01/10/2014

Pour plus d’infos sur les vomissements du chat, veuillez cliquer sur le lien ci-contre.

A lire : Comment savoir si mon chat souffre ?

Pour toutes urgences vétérinaires à Paris, contactez Vetalia au 01 40 40 01 02

veterinaire-de-garde-le-dref

Dr Christophe LE DREF

Co-Fondateur de Vetalia
N°Ordre 18384
Président de l'AVAD
ENVA 1998 Vétérinaire Associé depuis 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>