Le blog vétalia

vetalia-urgence-veterinaire-asthme-chat
18sept
veterinaire-de-garde-galdin

[Pourquoi] mon chat ronronne ?

Votre chat ronronne chez le vétérinaire… ? Impossible, direz-vous, il en a une peur bleue ! Mais, si on associe souvent le ronronnement à l’expression de bien-être, saviez-vous que les chats peuvent aussi ronronner de douleur ou de peur ? Tout de suite plus logique…

 

Cat sleeps with a paw across his head

 

Blague à part, dès deux jours, votre chaton peut commencer à ronronner, c’est-à-dire à émettre ce bruit étrange ressemblant à un vombrissement.  L’origine mécanique de ce son est encore débattue aujourd’hui. Certaines études avancent qu’ils seraient dus la vibration d’un ligament de l’os hyoïde (qui relie la gorge à la clavicule), d’autres à la contraction de muscles du larynx qui feraient jouer les cordes vocales.

Ainsi, selon une majorité d’auteurs, les chats ronronneraient en permanence, mais cela ne nous serait audible que dans des situations de grande émotion, quand l’intensité du ronronnement augmente. Et en fonction des situations, le ronronnement peut avoir des effets pour les moins étonnants … que l’on va lister ici.

 

Un moyen de communication positif

Parlons d’abord de l’évidence. A l’origine, ce comportement s’instaure comme moyen de communication entre la mère et ses chatons, au moment de la tétée. Elle les informe de cette manière qu’elle les protège, tandis qu’eux expriment leur bien-être. Chez le chat domestique, il permet de communiquer avec l’homme pour exprimer, là aussi, son bien-être.

 

Un acte thérapeutique

Ce qui est certainement nouveau pour vous, ce sont les ronronnement de douleur ou de stress évoqués en introduction… On pouvait se demander jusqu’ici pourquoi ce comportement n’avait pas été éliminé au fil de l’évolution mais attendez donc de voir : ce qui suit est assez incroyable.

D’abord, ronronner a des effets à court terme. En ronronnant, des récepteurs aux vibrations présents au niveau de la couche la plus profonde de la peau, appelés “corpuscules de Pacini”, sont stimulés. Cela entraîne, par une cascade de mécanismes, la libération d’endorphines qui, en plus de procurer des sensations de bien-être, ont d’importantes capacités analgésiques. Ainsi, en ronronnant, votre chat s'apaise et évacue sa douleur !

Mais il y aurait aussi des effets, quoique débattus, sur le long terme : des appareils utilisant des vibrations de fréquence équivalente à celle du ronronnement ont même été brevetés ! En effet, une fréquence comprise entre 25 et 30 hz agirait de manière réparatrice sur les os, tendons et muscles en stimulant les cellules responsables du renouvellement des tissus. Il a ainsi été proposé d’attacher des appareils vibrants aux astronautes pour empêcher, entre autres, la décalcification de leurs os. N’est-ce pas absolument incroyable ?

 

Voilà donc encore un jour où vous vous coucherez moins bête … et plus au point sur vos bêtes ! Vous voulez vous couchez encore moins bête que bête? Sachez que les chats ne sont pas les seuls animaux qui ronronnent : les écureuils, les éléphants, les oursons, les lapins, les lémuriens… ont aussi cette étonnante aptitude.

Vous vous posez d’autres questions ? Votre vétérinaire est là pour ça alors n’hésitez pas !

A lire : Adopter un chaton : comment se préparer ?

 

Crédit Fotolia : #161959842- Natasa


Vetalia, service d'urgence vétérinaire à Paris

veterinaire-de-garde-galdin

Dr Sarah GALDIN

N° Ordre 16772 ENVL 2002 Vétérinaire Associée depuis 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>